J 121

Petit retour dans la forêt de Kibale, il y a 15 jours.
Pour voir l’image en plein écran, cliquer sur l’icône en bas à droite du cadre. Les vidéos se lancent automatiquement les unes après les autres.

  1. Un jeune chimpanzé teste son équilibre, de manière pas forcément toujours rassurée : à un moment, il doit même reprendre son souffle !
  2. Une mère et son petit dans les arbres. Le petit essaye de la lâcher : qu’à cela ne tienne, elle le plante là… et il lui court après pour se raccrocher !
  3. Une séance de nettoyage perturbée par les appels des « confrères ».
  4. Un mâle fait la sieste. Ils sont plusieurs à cet endroit, tous à peu près dans la même position : je pense que c’est mon souvenir le plus incroyable de cette journée !
  5. Un autre mâle, pensif. Là aussi, ils sont pas mal à se poser là, comme ça sans bouger, pour réfléchir…
  6. Autre exercice d’équilibre d’un jeune chimpanzé, plus assuré que le premier, mais vous allez voir qu’à la fin, il a quand même l’air de se demander comment il va sortir de là maintenant qu’il y est !
  7. Laissez passer ! Trois chimpanzés croisent notre chemin pour aller s’installer près d’un nouvel arbre (ils en changent plusieurs fois dans la journée).
  8. Le « sous chef » descend de l’arbre.
  9. Son colonel le suit.

Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 120

N002
© 2015 C. Chamarat

N002AAujourd’hui je travaille chez moi — enfin plus exactement sur la terrasse, car à l’intérieur il fait très sombre, comme dans beaucoup de maisons ici.

Cela me donne l’occasion de me rendre compte du nombre de fois et de la vitesse à laquelle le temps passe du grand bleu à la pluie torrentielle dans une même journée !

La bonne nouvelle c’est que la pluie ne dure jamais toute la journée comme dans certains pays d’Afrique…
…et l’autre c’est que ce matin les femmes de chambre m’ont mis des draps raccords avec le ciel 🙂

N013N004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 119

068
© 2015 C. Chamarat

Contrairement à ce que vous pourriez penser, nous n’élevons pas des poules au bureau pour les manger ou pour faire des omelettes. Ce sont mes amis de « Team Poo » qui les utilisent dans le cadre de leur projet d’élevage des « Black soldier flies » (Hermetia Illucens, ou « mouches noires » en français).

067DSCN2777

G0006DSCN2259Les larves des femelles « BSF » se développent en consommant des déchets. Riches en protéines, elles peuvent elles-mêmes servir ensuite —  « natures » ou séchées et pasteurisées — à nourrir les poules à un prix bien inférieur à celui du maïs, et sans danger pour ces dernières ni pour les consommateurs finaux. Nos poules n’ont donc rien à craindre : on ne va pas les manger, mais les nourrir ! Prochaine étape, un élevage grandeur nature à Kampala.
Ah oui, j’oubliais :  les larves peuvent également servir à nourrir les poissons, mais on n’a pas encore installé d’aquarium dans le jardin 🙂

 

 

Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 118

016A
© 2015 C. Chamarat

Me revoilà donc à Kampala et je reprends mon trajet habituel, tout comme mes amis les écoliers.

015

Après une semaine où nous avons été qui à l’Ouest, qui à l’Est, au Sud ou au Nord du pays, nous refaisons le point sur les dossiers et les échéances à venir.

Comme toujours quand on ne s’ennuie pas, le temps a filé et il ne me reste plus qu’un mois pour boucler les dossiers en cours et rédiger mon rapport de mission — plus quelques visites terrain bien sûr, car en quatre mois je n’ai pas encore fait le tour de toutes nos activités !


Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 117

DSCN3184

Hier nous n’avons pas vu grand chose du gros gâteau mais nous n’avons pas tout perdu car les fiancés nous ont fait cadeau d’un des petits. Il ne reste plus qu’à se taper sept heures de route avec ce gâteau sur les genoux, en espérant qu’il ne fonde pas en route : merci à Sam of « Team Poo » qui a assumé cette tâche avec brio — et aura donc droit à une part supplémentaire 🙂

DSCN3115

Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 116

DSCN3102
© 2015 C. Chamarat

Fred me conduit jusqu’à Kanungu, où à lieu cet après-midi la cérémonie « d’introduction » d’une de mes collègues. C’est une fête traditionnelle, une semaine avant le mariage, qui a lieu dans le village de la future mariée et lors de laquelle elle présente officiellement son futur époux à ses parents.

DSCN3087La route de Ruhija à Kanungu n’est pas de tout repos à cause des nombreux glissements de terrain qui embourbent la piste. Mais « même pas mal » pour Fred, qui va ensuite continuer avec huit heures de route jusque chez lui à Fort Portal.

001La « Joy » guest house prévue pour nous accueillir me change un peu des lodges… Ici l’extérieur ne fait même pas « mine de », et à l’intérieur c’est pire. Mais de toute manière aucune chambre ne m’a été réservée : on verra plus tard. Pour l’instant on se fait belles et beaux avec mes collègues !

La cérémonie est folklorique mais on crève de faim, de soif et de froid, et la pluie transforme la piste de danse en petit marécage — voilà une différence culturelle dont je vais me souvenir 🙂

Cela ne dérange cependant pas les gens du village, qui sont venus se mélanger aux invités, et en particulier les enfants, prêts à faire la fête dans la boue jusqu’à l’aube…

Grâce aux garçons qui se sont mis en quatre pour que je ne passe pas la nuit dehors en tenue rose et parme, je finis par atterrir dans une autre guest house, du même genre mais où il y a de l’eau chaude — merci pour mes pieds glacés et mes sandales boueuses : finalement l’aventure est parfois où on ne l’attend pas !!!


Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 115

DSCN3046
© 2015 C. Chamarat

Les éclaireurs sont partis plus tôt que nous encore pour chercher où se trouve ce matin le groupe des « Bitukura », une famille d’une quinzaine de gorilles des montagnes que nous allons pouvoir approcher pendant une heure, avant de les laisser poursuivre leur journée.

005Après une demi heure de marche, la première chose que je vois c’est une énorme main noire qui émerge de sous les feuillages. Puis les éclaireurs et notre guide nous frayent un chemin à coups de machettes à travers la forêt, et là nous rencontrons plusieurs « silverbacks », qui sont les gorilles seniors du groupe (les mâles plus jeunes s’appellent des « blackbacks » car leur pelage n’a pas encore cette belle couleur argentée). Comme les chimpanzés de Kibale, ils sont tranquilles-peinards, et ils mangent des feuilles et des tiges, encore et encore… jusqu’à 25 kilos par jour pour les plus gourmands : pas étonnant qu’ils aient du bide et qu’ils fassent des bruits divers et variés 🙂

007Nous en rencontrons ensuite des plus jeunes.

008F008GCertains grimpent même aux arbres, apparemment pour manger, mais aussi pour s’amuser.

Et pour finir en beauté, nous tombons sur deux femelles, dont une avec un petit, qui se reposent pendant que le garnement nous fait son numéro, sous le regard attendri de sa mère et celui bienveillant de la copine.

011010De retour au point de départ, nous avons droit à un diplôme et aux félicitations du jury pour avoir respecté la distance réglementaire avec nos amis afin de ne pas trop les déranger
et de ne pas leur refiler nos microbes, ni eux les leurs !


Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 114

015A
© 2015 C. Chamarat

La pluie reprend vers 6 heures du matin jusqu’en milieu de journée. Puis elle fait place à un beau soleil qui me permet de profiter de ma terrasse et du jardin.

013A013

015B015CJe fais également entrer un peu de chaleur dans le cottage, bien aménagé mais quand même assez glacial et humide à cette saison.
J’ai d’ailleurs demandé à Fred de nous trouver un autre endroit que le Bakiga Lodge pour dîner ce soir, car le restaurant est en plein air et je ne souhaite pas dîner emmitouflée dans mon gore-tex comme hier…

En fin de journée nous partons faire un tour dans le village de Ruhija. Comme toujours dans ce pays, la lumière du soir est magnifique.

Puis nous rejoignons le Ruhija Gorilla Safari Lodge, qui a aussi une cheminée, mais dans une salle à manger fermée. Tout ça arrosé d’un chardonnay d’Afrique du Sud, et je suis prête pour partir à la rencontre des gorilles demain à l’aube !
P.S. Quizz du jour (ça faisait longtemps) : quels sont ces objets bizarres sur la photo de droite ? (il y a un gros indice dans un de mes posts précédents !)

 


Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 113

001
© 2015 C. Chamarat

Départ pour la forêt « impénétrable » de Bwindi avec Fred, qui va me conduire et m’accompagner durant mon séjour dans le village de Ruhija. Une bonne route (à part quelques tronçons pas encore rénovés) nous mène jusqu’à Kabale, au sud ouest du pays près des frontières congolaise et rwandaise. La région est la plus élevée de l’Ouganda, et elle est réputée pour son agriculture, et donc ses agriculteurs, très expérimentés.

004003Fred m’explique aussi que bon nombre de ces agriculteurs ont migré à Kamwenge il y a des années, appelés par des propriétaires qui avaient besoin de personnel qualifié pour cultiver leurs terres. C’est la raison pour laquelle le dialecte de Kamwenge est le même qu’ici.

011DSCN2982Nous arrivons au Bakiga Lodge sous la pluie (c’est la saison jusqu’en décembre), mais la vue est néanmoins saisissante, que ce soit du restaurant ou de la terrasse de mon cottage, situé un peu plus bas.014A
016017

 

 

 

 

 

 


Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules

J 112

DSCN2959
Aïda – © 2015 C. Chamarat

Nous faisons le tour d’un certain nombre de puits que Water For People a soit créés, soit réhabilités avec l’aide du district, afin de nous entretenir avec les responsables de ces points d’eau (« caretakers ») et d’avoir leur retour sur leur fonctionnement.

 

 

 

DSCN2961DSCN2921

Les puits sont tous fonctionnels et propres, et les retours sont plutôt bons. Les utilisateurs payent et les comptes sont bien tenus. Les problèmes concernent principalement le système de ramassage des fonds récoltés car les puits sont très éloignés de Kamwenge, où se trouve la banque la plus proche, et les moyens de transport sont rares et coûteux.

 


Et n’oubliez pas surtout
#Kunduz #independentinvestigation #EvenWarHasRules